AID Technologie, votre agence web
 
histoire de france
Histopedia.fr La Première Guerre Mondiale La "Grande Guerre" ou la "der des ders"
 

La Première Guerre Mondiale

» Retour aux grandes périodes de l'histoire de France
 

Le 28 juin 1914, l’archiduc François Ferdinand, héritier du trône des Habsbourg est assassiné à Sarajevo par Gavrilo Princip, un étudiant nationaliste serbe de Bosnie.

Le 28 juillet 1914, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie.

Le 1er août 1914 : l’Allemagne déclare la guerre à la Russie, qui a décidé de soutenir la Serbie.

Le 3 août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France, puis à la Belgique qu’elle envahit le 4. Le Royaume-Uni, garant de la neutralité belge, déclare la guerre à l’Allemagne.

Le 6 août 1914, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Russie.

Les 11 et 13 août 1914, la France puis le Royaume-Uni déclarent la guerre à l’Autriche-Hongrie.

Le 28 août 1914, la guerre des frontières en Lorraine, Ardennes et sud de la Belgique se termine par une victoire allemande. Le gouvernement français quitte Paris pour Bordeaux.

Les allemands occupent Reims, déclenchant la 1ère bataille de la Marne. Joffre qui se repliait sur Paris fait demi-tour et avec l’aide des taxis parisiens, réquisitionnés par Gallieni oblige les Allemands à se replier sur l’Aisne, les Ardennes et l’Argonne. C’est une victoire alliée décisive.

De septembre à décembre 1914 a lieu la course à la mer. C’est la dernière étape de la guerre de mouvement. Suite à la bataille de la Marne, les belligérants tentent de se contourner par le Nord, ce qui les conduit jusqu’à la mer du Nord.

En septembre 1914, a lieu la bataille de l’Aisne, notamment au Chemin des Dames. Cette bataille se termine par un statu quo.

En janvier 1915, un zeppelin effectue le premier bombardement sur Londres et le 21 mars sur Paris.

En février 1916, les allemands lancent une attaque à Verdun pour fixer les forces françaises. Falkenhayn choisit Verdun car ses troupes sont à proximité et parce que les voies de communication françaises sont mauvaises. Le général Pétain organise la riposte en mettant en place une liaison avec Bar-le-Duc par la Voie Sacrée. L’armée française connait l’enfer de Verdun.

Le 1er mai 1916, Pétain laisse la direction des armées de Verdun au général Nivelle, secondé par le général Mangin.

Le déclenchement de l’offensive de la Somme en juillet 1916 et une nouvelle offensive des russes obligent les allemands à relâcher la pression sur Verdun. En décembre 1916, le général Mangin reprend les forts perdus, dont les forts de Douaumont et de Vaux. La bataille de Verdun est une victoire française.

La bataille de la Somme se déroule de juillet à novembre 1916. Les alliés lancent une gigantesque offensive sur la Somme vers Bapaume et Péronne. Les combats feront chez les alliés, principalement britanniques, 420 000 morts ou blessés et 440 000 du côté allemand. Les troupes alliées n’auront avancé que de 50 kms.

En décembre 1916, le général Joffre est remplacé par le général Nivelle à la tête des armées, Joffre est nommé maréchal de France.

En avril 1917, le président Wilson décide l’entrée en guerre des Américains : la guerre sous-marine menée par les Allemands pour isoler les anglais oblige les Américains à participer au conflit. Ils seront opérationnels un an plus tard sous les ordres de Pershing.

L’offensive Nivelle au chemin des Dames se déroule d’avril à octobre 1917. Cette défaite déclenche une crise politique : Clémenceau devient président du Conseil en Novembre.

En mai 1917, Pétain remplace Nivelle comme commandant en chef des armées. Foch est nommé chef d’état-major.

Des mutineries se produisent dans l’armée française.

En 1917, la Révolution d’Octobre en Russie commence par un coup d’Etat mené par Lénine et les bolcheviks. Le gouvernement provisoire constitué en Février après le renversement du tsar Nicolas II est à son tour renversé. En novembre, suite à la révolution bolchevique, la Russie signe un cessez-le-feu séparé avec l’Allemagne.

En janvier 1918, le président Wilson annonce son programme de paix en 14 points, dont : la souveraineté de la Russie, la libération de la France, la développement autonome des peuples de l’Autriche-Hongrie et la création d’une Société des Nations.

De mars à juillet 1918, les allemands déclenchent l’offensive du printemps, avant que les américains ne se soient complètement déployés et après l'arrêt du conflit avec les russes. C’est un échec pour l’armée allemande de Luddendorf et Hindenburg.

En mars 1918, le général Pershing met les forces américaines à la disposition de Foch, commandant en chef des armées alliées.

En mai 1918, les allemands reprennent le chemin des Dames ce qui les amène à la hauteur de Reims et de Soissons. Paris est bombardé par la grosse Bertha. En juillet 1918, la France et ses alliés remportent la deuxième bataille de la Marne.

En août et septembre 1918, la deuxième Bataille de la Somme est une nouvelle victoire des Alliés.

L’offensive Meuse-Argonne menée de septembre à novembre 1918 est une victoire stratégique décisive des armées françaises et américaines.

Le 11 Novembre 1918 a lieu la signature de l’armistice dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne. Il s’agit d’un cessez-le-feu et non d’une capitulation, au sens propre. A 11 heures, les combats s’arrêtent. On dénombrera plus de 18 millions de morts et des millions d’invalides ou de mutilés.

Le 28 juin 1919, a lieu la signature du traité de Versailles entre l’Allemagne et les Alliés, dans la galerie des Glaces du Château de Versailles. Le lieu n’est pas choisi par hasard, c’est là que le 18 Janvier 1871 a été proclamé l’empire allemand.