AID Technologie, votre agence web
 
histoire de france
Histopedia.fr La IIIème République L'entre deux guerres
 

La Troisième République (De 1918 à 1939)

» Retour aux grandes périodes de l'histoire de France
 

Le 11 Novembre 1918 a lieu la signature de l’armistice dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne, dans le train d’Etat-Major du Maréchal Foch.

Il s’agit d’un cessez-le-feu et non d’une capitulation, au sens propre. A 11 heures, les combats s’arrêtent. On dénombrera plus de 18 millions de morts et des millions d’invalides ou de mutilés.

Les signataires sont : le maréchal Foch et le général Weygand pour la France, les amiraux Wermyss et Hope pour le Royaume-Uni et Erzberger, ministre d’état, pour l’Allemagne.

Le 28 Juin 1919 a lieu la signature du traité de Versailles entre l’Allemagne et les Alliés, dans la galerie des Glaces du château.

Le lieu n’est pas choisi par hasard, c’est là que le 18 Janvier 1871 a été proclamé l’empire allemand et, à la date anniversaire de l’attentat de Sarajevo (28 Juin 1914). C’est Clémenceau, président du Conseil, qui représente la France.

En 1919, est créée la Société des Nations.

En 1920, Paul Deschanel est élu Président de la République. Clémenceau était candidat, mais ses nombreux ennemis, dont Aristide Briand, s’allient pour le faire battre.

En 1920, Alexandre Millerand est élu président de la République, suite à la démission de Paul Deschanel.

En 1921, Aristide Briand est nommé président du Conseil. Il est remplacé par Raymond Poincaré en 1922.

En 1923, la France et la Belgique occupent la Ruhr. Raymond Poincaré prend cette mesure suite au défaut de paiement par l’Allemagne des dommages de guerre.

En 1924, Gaston Doumergue est élu président de la République. Edouard Herriot est nommé président du Conseil

En 1925, la France retire ses troupes de la Ruhr.

Aristide Briand signe, pour la France, les accords de Locarno.

En 1926, pour faire face à la crise financière, Gaston Doumergue rappelle Raymond Poincaré qui forme un gouvernement d’Union nationale, avec notamment Aristide Briand aux Affaires Etrangères.

Le gouvernement mène une politique d’austérité financière. Le franc germinal est remplacé par le franc Poincaré : 1 franc Poincaré pour cinq francs germinal. La dévaluation correspond, en fait, à la perte réelle de la monnaie française.

En matière de politique extérieure, la France fait preuve de fermeté vis-à-vis de l’Allemagne, mais les Alliés ne s’entendent pas, et la France doit évacuer la Ruhr, la Sarre et la Rhénanie entre 1925 et 1930.

En 1929, débute la construction de la ligne Maginot.

C’est le début de la crise de 1929 aux Etats-Unis.

En 1931, Pierre Laval devient Président du Conseil. Paul Doumer est élu Président de la République. C’est de sa présidence que date l’expression : «inaugurer les chrysanthèmes», ce qui en dit long sur son rôle. Il est assassiné en 1932.

C’est Albert Lebrun qui lui succède. Il occupera ce poste jusqu’à la guerre de 1939-1945. Edouard Herriot est nommé Président du Conseil, vite remplacé par Edouard Daladier.

En 1933, Adolf Hitler devient chancelier d’Allemagne.

Peu après, a lieu l’incendie du Reichstag à Berlin.

En août 1934, dès la mort de Hindenburg, Hitler fait ratifier par un plébiscite la fusion des fonctions de Chancelier du Reich avec celle de Président du Reich. Hitler devient le Führer.

En 1935, le Front Populaire remporte les élections législatives.

En 1936, Hitler décide la remilitarisation de la Rhénanie, des garnisons allemandes s’installent à Aix-la-Chapelle, Trêves et Sarrebruck, en violation du traité de Versailles.

En France, Albert Lebrun nomme le socialiste Léon Blum à la présidence du Conseil. Le 7 Juin, a lieu la signature des accords de Matignon par la CGT et le patronat : 2 semaines congés payés, semaine de 40 heures, conventions collectives, nationalisations dans l’industrie aéronautique et l’armement.

1936 voit le début de la guerre d’Espagne.

En 1938, a lieu l’Anschluss : l’Allemagne occupe puis annexe l’Autriche.

En septembre l’Europe assiste à la signature des accords de Munich entre l’Allemagne, l’Italie, la Grande-Bretagne et la France. L’Allemagne annexe les Sudètes, partie germanophone de la Tchécoslovaquie.

En 1939 la guerre d’Espagne se termine. Franco instaure une dictature qui durera jusqu’à sa mort en 1975.

5 avril 1939: Albert Lebrun, est réélu président de la République, fonction qu’il exerce jusqu’au 11 Juillet 1940.

Le 1er septembre 1939 : les troupes allemandes envahissent la Pologne.

Le 3 septembre 1939, le Royaume-Uni puis la France déclarent la guerre à l’Allemagne, en vertu du traité de 1921, qui les lie à la Pologne.

Le 7 septembre 1939, l’Union Soviétique envahit la Pologne par l’Est

De septembre 1939 à mai 1940, c’est la drôle de guerre : les Français se réfugient derrière la ligne Maginot et les allemands derrière la ligne Siegfried.

Le 10 mai 1940, les armées allemandes envahissent les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg.

Le président Albert Lebrun s’oppose à l’armistice et souhaite le départ du gouvernement pour l’Afrique du Nord. Il est contraint d’appeler Philippe Pétain à la présidence du Conseil et refuse de démissionner.

Pétain contourne ce refus en se faisant voter les pleins pouvoirs. Il signera l’armistice le 22 juin 1940.