AID Technologie, votre agence web
 
histoire de france
Histopedia.fr,  Henri IV Surnommé "Henri le Grand"
 

Henri IV

» Retour aux grandes périodes de l'histoire de France
 

Le futur Henri IV, né en 1553 au château de Pau devient catholique par le baptême. Il est le fils de Jeanne d'Albret, fille du roi de Navarre, et de Antoine de Bourbon, capétien, descendant direct de Saint-Louis.

Le roi de France Henri II, mari de Catherine de Médicis meurt en 1559. Son fils , François II lui succède.

Deux camps se font face:

  • les catholiques : François de Guise qui a défendu Metz contre Charles-Quint et repris Calais aux Anglais, son frère le cardinal de Lorraine Charles de Guise et le duc de Mayenne.
  • les protestants : le père du futur Henri IV, Antoine de Bourbon, roi de Navarre, son frère Louis, prince de Condé et l’amiral de Coligny.

François II, meurt en 1560. Son frère Charles IX lui succède. Sa mère Catherine de Médicis exerce la régence de 1560 à 1589.

Henri assiste aux batailles de Jarnac et de Moncontour.

En 1572, Henri IV devient roi de Navarre. Il épouse Marguerite de Valois, sœur du roi Charles IX.

Cette même année, durant la nuit de la Saint-Barthélémy, les catholiques assassinent 2000 protestants.

En 1573, Henri IV est contraint de participer au siège de la Rochelle au côté des catholiques.

En 1588, la mort du prince de Condé à Saint-Jean d’Angély le place, de fait, à la tête des protestants.

Le roi Henri III décède en 1589, poignardé par le moine Jacques Clément. Il meurt sans descendant, c’est la fin de la dynastie des Valois.

En 1589, Henri IV, premier roi de la dynastie des Bourbons, devient roi de France, mais il refuse d’abjurer le protestantisme.

En 1593, des Etats généraux sont réunis au Louvre pour désigner un roi catholique. Mayenne est candidat. Henri IV abjure le protestantisme à la basilique Saint-Denis : «Paris vaut bien une messe».

En 1594, Henri IV est sacré roi de France.

En 1595, la victoire de Fontaine Française, sur les espagnols, lui permet d'occuper toute la Bourgogne.

Le pape ayant levé son excommunication, les espagnols et la Ligue Catholique reconnaissent Henri IV comme roi de France.

En 1598, la signature de l’édit de Nantes permet aux protestants de pratiquer leur religion. (cet édit sera révoqué par Louis XIV en 1695).

Maximilien de Béthune, duc de Sully est nommé surintendant des finances.

En 1599, le mariage de Henri IV avec Marguerite de Valois est annulé.

N’ayant pas d’enfant, son héritier présomptif était selon la loi salique, son neveu, Henri de Condé, né protestant.

En 1600, l’entourage du roi, dont Sully, réussissent à négocier une union avec Marie de Médicis, issue d’une famille de banquiers florentins, ce qui s’avère être une excellente affaire financière pour le royaume de France.

En 1601, Marie de Médicis donne naissance au futur Louis XIII.

En 1604-1605, un complot entre le duc d’Entragues et les Espagnols visant à éliminer Henri IV et le dauphin est découvert.

Armand Jean du Plessis de Richelieu devient évêque de Luçon en 1607.

Maximilien de Béthune devient duc de Sully : «labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France» On assiste, à cette époque au progrès de l’agriculture et de l’élevage, au développement des voies de communication : routes, ponts, canaux, à la création de manufactures de textile, de fabriques de poterie, faïenceries, cristalleries, à l’exploitation des carrières, mines de charbon, mines de fer, à la remise en état des ports et à l’armement d’une flotte importante.

Le 13 mai 1610, à Paris, rue de la Ferronnerie, dans l’actuel quartier des Halles, le carrosse royal est bloqué par un encombrement. François Ravaillac, un catholique mystique originaire d’Angoulême se précipite sur le roi et lui donne trois coups de couteau mortels.

Henri IV meurt a 57 ans. C’est son fils, Louis XIII (9 ans) qui lui succède et c’est sa mère, Marie de Médicis qui assure la régence.