AID Technologie, votre agence web
 
histoire de france
Histopedia.fr,  La Révolution Française La contestation de la monarchie absolue
 

La Révolution Française

» Retour aux grandes périodes de l'histoire de France
 

Les évènements se succèdent à un rythme accéléré.

Le 5 mai 1789, s’ouvrent les Etats Généraux, salle des Menus-Plaisirs à Versailles. Dans les mois qui précèdent, des cahiers de doléances avaient été rédigés par les assemblées d’électeurs de chaque ordre, exposant les abus dont la réforme était demandée au roi.

Sur proposition de l’abbé Sieyès, le tiers-état prend le nom «d’Assemblée nationale».

Par le serment du Jeu de Paume, les députés jurent de ne pas se séparer avant d’avoir donné une constitution à la nation.

Le 11 juillet 1789 : Louis XVI renvoie Necker

Le 14 juillet 1789 : Prise de la Bastille

Le 15 juillet 1789 : Louis XVI rappelle Necker.

Lafayette est nommé commandant général de la Garde Nationale. Le comte d’Artois, le prince de Condé, le duc d’Enghien et le comte de Polignac décident d’émigrer.

Durant la nuit du 4 août, les privilèges sont abolis.

Le 26 août : l’assemblée constituante vote la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen

Les 5 et 6 octobre : les femmes parisiennes marchent sur Versailles et oblige la famille royale à revenir à Paris. Le 19 octobre se tient la première séance de l’Assemblée à Paris. Sur proposition de Talleyrand, les biens du clergé sont mis à disposition de la nation, ils deviennent : «les biens nationaux».

En janvier 1790, la France est organisée en 83 départements qui portent des noms de rivières, de montagnes ou de mer.

Le 12 juillet 1790 : vote de la constitution civile du clergé : les évêques (un par département) et les curés sont élus par les assemblées de département et doivent prêter serment.

14 juillet 1790 : Fête de la fédération au Champ de Mars.

En juin 1791, Louis XVI et sa famille tentent de gagner Montmédy. Reconnus à Sainte-Menehould, le roi et la famille royale sont arrêtés à Varennes-en-Argonne, puis reconduits à Paris et retenus prisonnier aux Tuileries.

Le 17 juillet 1791 a lieu la fusillade du Champ de Mars, suite à des pétitions qui circulaient pour réclamer le jugement du roi. Par la déclaration de Pilnitz, l’empereur Léopold II et le roi de Prusse promettent une aide armée aux émigrés.

Le 14 Septembre 1791, une nouvelle constitution est votée. C’est le début de la monarchie constitutionnelle.

La France déclare la guerre à l’Autriche (avril 1792).En août, les troupes austro-prussiennes pénètrent en Lorraine.

20 Septembre 1791: à Valmy, Dumouriez et Kellermann remportent face aux Autrichiens une victoire décisive pour la suite de la Révolution.

Le 21 Septembre 1791, la royauté est abolie. La 1ère république est proclamée une et indivisible.

Le 11 Décembre 1791, débute le procès de Louis XVI. Le 15 Janvier 1793, il est condamné à mort et sera exécuté le 21 janvier.

En Mars 1793, c’est le début de l’insurrection vendéenne

Un Comité de Salut Public est mis en place en avril.

En juillet 1793, les Français du général Kleber capitulent à Mayence. La ville, occupée par des soldats français capitule devant les soldats de la première coalition, essentiellement prussienne et autrichienne.

En août 1793, la Convention décrète la guerre totale contre la Vendée.

En octobre 1793, la reine Marie-Antoinette est condamnée à mort puis exécutée.

En juin 1794, la fête de l'Etre Suprême se déroule au Champ de Mars.

La loi du 22 Prairial ouvre l’ère de la «grande terreur» : il n’y a plus d’interrogatoire de l’accusé, pas d’avocat, la sentence est l’acquittement ou la mort.

En juillet 1794 : Robespierre est exécuté ainsi que 100 des principaux membres de la Commune. C’est la fin de la Terreur.

11 novembre 1794: le club des Jacobins est fermé, suppression

les comités révolutionnaires sont supprimés, la liberté des cultes est rétablie.

En février 1795, le traité de La Jaunaye met fin à l‘insurrection vendéenne.

En juin 1795, Louis XVII, le fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette meurt à la prison du Temple.

Des émigrés débarquent près de Carnac mais capitulent rapidement.

En octobre 1795 a lieu la journée du 13 Vendémiaire. Sous les ordres de Barras, Napoléon Bonaparte réprime une insurrection contre la Convention, qui fait rapidement place au Directoire.

En mars 1796, Bonaparte est nommé général en chef de l’armée d’Italie et entame la 1ère campagne d’Italie, où il remporte les victoires de Montenotte, Millesimo, Dego, Mondovi. Lodi, Castiglione, Arcole, Rivoli.

En avril 1797, lors des préliminaires de Leoben, Bonaparte négocie avec les délégués autrichiens sans l’accord des membres du Directoire.

En mai 1798, Bonaparte entame la campagne l’Egypte. Il prend Alexandrie et remporte la victoire des Pyramides. La suite sera une série d’échecs et de victoires pour un résultat mitigé. Il quitte l’Egypte en août 1799.

Les 9 et 10 novembre 1798, par le coup d’Etat du 18 Brumaire, Napoléon s’impose. Le Consulat est mis en place avec l’élection de trois consuls : Bonaparte, Sieyès et Ducos mais c’est le premier consul : Napoléon Bonaparte qui détient réellement le pouvoir.